Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de la CCPE (Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées).

Située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Compiègne, cette commune rurale d’environ 270 habitants a une superficie de 712 hectares (dont plus de 80% de terres agricoles). Elle est proche de la RN 31 (axe “transversal” de Reims à Rouen).
Épineuse est l’une des 5 communes de la CCPE incluses actuellement dans l’arrondissement de Clermont (depuis 1801, sauf de 1926 à 1942 : elles étaient alors dans l’arrondissement de Compiègne) ; les 14 autres font partie de l’arrondissement de Compiègne.
De 1803 à 2014, la commune a fait partie du canton de Clermont ; depuis, elle a intégré le canton d’Estrées-Saint-Denis.
Le 7 octobre 1870, pendant le siège de Paris par l’armée prussienne, Léon Gambetta, alors ministre de l’lntérieur et de la Défense nationale, accompagné de son ami Eugène Spuller, quitte la capitale dans son ballon, “L’Armand-Barbès”, pour se rendre à Tours, siège du gouvernement provisoire. Mais les vents entrainent vers le nord de Paris l’aérostat, qui, atteint par les balles ennemies, atterrit à Épineuse, sur un chêne du bois de Favières. Les voyageurs sont secourus par le maire et des habitants. Pour marquer cet événement, un monument à la gloire de Gambetta est érigé sur la place du village et inauguré en octobre 1889 par Monsieur Spuller, devenu depuis peu ministre des Affaires étrangères.
On peut trouver d’autres éléments de l’histoire d’Épineuse, du Xe siècle au XIXe siècle, sur la page Wikipédia consacrée à cette commune (cliquer ici).
[ RD, d’après diverses sources ]

Site Internet de la CCPE

Cliquer sur cette ligne pour consulter la page du site de la CCPE consacrée à Épineuse.

Document présent ailleurs sur le site “Histoire de Compiègne”

Gambetta à Épineuse, Annales historiques Compiégnoises (Société d’histoire moderne et contemporaine de Compiègne), n° 16, 1981.

La Revue du pays d’Estrées

Cette revue est éditée depuis janvier 2002 par l’Association des Deux Montagnes, basée à Grandfresnoy. Parmi ses nombreux articles, mais aussi au sein des diverses brochures également éditées par l’association, on peut trouver des textes concernant la commune, par exemple un article sur Gambetta à Épineuse, dans le n° 6 d’avril 2003.
Pour accéder au site de l’association, dénommé “Mémoires des Pays d’Oise”, cliquer ici.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à une commune peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est souvent difficile de s’y retrouver parmi les résultats qui s’affichent. En ce qui concerne Épineuse, on trouve peu de choses, à part un texte sur l’atterrissage de Gambetta en 1870.
NB : on peut aussi rechercher dans les publications de la SAHC (voir ci-dessous).

La Société archéologique et historique de Clermont

La SAHC, créée en 1902 (cliquer ici pour accéder à son site), publie régulièrement des bulletins (“comptes rendus et mémoires”) : les 3 premiers tomes, de 1904 à 1907, ainsi que les 20 tomes parus de 1940 à 2002, sont numérisés dans la base Gallica de la BNF (cliquer ici pour les trois premiers tomes, et ici pour les suivants). Dans le tome 40 (“bulletin du centenaire”), on trouve l’index des articles des tomes 1 à 39 (cliquer ici pour consulter cet index) ; une recherche approfondie peut alors permettre de trouver des textes évoquant la commune d’Épineuse.

Par exemple, dans le bulletin paru en 1942, dans la rubrique “Epigraphie du canton de Clermont”, d’Ernest Laurain, les pages 56 à 62 concernent Épineuse (cliquer ici pour consulter ces pages).

Autres documents numérisés

– Extrait du Précis statistique sur le canton de Clermont, de Louis Graves, 1838 (p. 107 et 108).
– Église Saint-Aignan (site “Églises de l’Oise”) : cliquer ici.
Page web sur Léon Gambetta, Eugène Spuller et Armand Barbès.

Document non numérisé
  • Clermont et ses environs, A. Debauve et E. Roussel, 1890 (réédition en 1988, Res Universis ou Le livre d’histoire).
SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION