Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de la CCPE (Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées).

L’église Saint-Michel.

Cette commune de 823 ha et d’environ 550 habitants se situe à une dizaine de kilomètres de Compiègne, sur l’ex-nationale 17 (Paris-Lille). Environ 90% du territoire est agricole.
Principaux sites et monuments : une grande villa gallo-romaine, dont il ne reste que les fondations enterrées, une motte féodale sur laquelle fut construit un premier château (en bois), un deuxième château puis un troisième, dont seule une aile réduite est encore debout, une fontaine, qui fut un lieu de pèlerinage, et une sucrerie-distillerie, fabrique de sucre de betteraves, construite en 1829 et désaffectée en 1969 (voir ci-dessous).
[ RD, d’après Wikipédia ]

 

Site Internet de la mairie de Francières

Cliquer ici pour y accéder.

Documents présents ailleurs sur le site « Histoire de Compiègne »

En cliquant ici, vous accédez aux résultats du moteur de recherche ; vous trouverez bien sûr la présente page, mais aussi des liens vers d’autres articles et pages qui ont un lien avec Francières.

La sucrerie

En activité de 1829 à 1969, la sucrerie de Francières, l’une des plus anciennes de la région Hauts-de-France, est transformée aujourd’hui en centre d’interprétation de l’industrie sucrière et des industries agro-ressources. Pour en savoir plus, cliquer sur l’une des lignes suivantes :
– Site de l’association pour la sauvegarde de la sucrerie.
– Site https://la-sucrerie.hautsdefrance.fr.

La Revue du pays d’Estrées

Cette revue est éditée depuis janvier 2002 par l’Association des Deux Montagnes, basée à Grandfresnoy. Parmi ses nombreux articles, mais aussi au sein des diverses brochures également éditées par l’association, on trouve des textes concernant Francières : par exemple dans le n° 12 de la revue (l’école de la sucrerie) ou le n° 63 (souvenirs d’école).

Site de l’association, dénommé Mémoires des Pays d’Oise : cliquer ici.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à Francières peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est parfois difficile de s’y retrouver dans les résultats affichés.

Autres documents numérisés

Album de Daniel Debeaume (cartes postales, photos, et divers documents anciens) : cliquer ici.

Autres documents non numérisés
  • Histoire de Francières, de Michel Varoqueaux et Joël Hiquebrant, Crédit agricole, 1999.
  • Francières et l’abbé Le Peredic, de Michel Varoqueaux et Joël Hiquebrant, GÉMOB (Groupe d’Étude des Monuments et Œuvres d’Art de l’Oise et du Beauvaisis), bulletin n° 105-106 (2001) ; présentation de l’ouvrage : cliquer ici.
SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION