Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de la CCPE (Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées).

L’église Saint-Michel.

Cette commune de 823 ha et d’environ 550 habitants se situe à une dizaine de kilomètres de Compiègne, sur l’ex-nationale 17 (Paris-Lille). Environ 90% du territoire est agricole.
Principaux sites et monuments :
– une grande villa gallo-romaine, dont il ne reste que les fondations enterrées ;
– une motte féodale sur laquelle fut construit un premier château (en bois) ;
– un deuxième château puis un troisième, dont seule une aile réduite est encore debout ;
– une fontaine, qui fut un lieu de pèlerinage ;
– une sucrerie-distillerie, fabrique de sucre de betteraves, construite en 1829 et désaffectée en 1969 (voir ci-dessous une rubrique spécifique).
[ RD, d’après Wikipédia ]

Site Internet de la mairie de Francières

Cliquer ici pour y accéder.

Documents présents ailleurs sur le site “Histoire de Compiègne”

En cliquant ici, vous accédez aux résultats du moteur de recherche ; vous trouverez la présente page, mais aussi des liens vers d’autres articles et pages qui ont un lien avec Francières.

La sucrerie

En activité de 1829 à 1969, la sucrerie de Francières, l’une des plus anciennes de la région des Hauts-de-France, est transformée aujourd’hui en centre d’interprétation de l’industrie sucrière et des industries agro-ressources. Pour en savoir plus, cliquer sur l’une des lignes suivantes :
– Site de l’association pour la sauvegarde de la sucrerie.
– Site https://la-sucrerie.hautsdefrance.fr.

La Revue du pays d’Estrées

Cette revue est éditée depuis janvier 2002 par l’Association des Deux Montagnes, basée à Grandfresnoy. Parmi ses nombreux articles, mais aussi au sein des diverses brochures également éditées par l’association, on trouve des textes concernant Francières : par exemple :
– un article sur la Résistance et l’abbé Le Pévédic, dans le n° 10 d’avril 2004 ;
– un article sur l’école de la sucrerie, dans le n° 12 d’octobre 2004 ;
– “souvenirs d’école”, dans le n° 63 de juillet 2017 ;
– un texte sur l’atterrissage du ballon “Le Treviso” à Francières, dans le n° 57 de janvier 2016.

Pour accéder au site de l’association, dénommé “Mémoires des Pays d’Oise”, cliquer ici.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à Francières peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est parfois difficile de s’y retrouver dans les résultats affichés. Voici les liens vers quelques documents intéressants :
– La seigneurie de Francières, par l’abbé Émile Morel, 1883 (48 pages).
– Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, d’Émile Coët, 1883 (pages 97 à 100).
– Essai historique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de J.E. Mermet, 1907 (pages 219 à 222).

Autres documents numérisés

Extrait du Précis statistique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de Louis Graves, 1832 (p. 40-41).
– Album de Daniel Debeaume (cartes postales, photos, et divers documents anciens) : cliquer ici.

Autres documents non numérisés
  • Histoire de Francières, de Michel Varoqueaux et Joël Hiquebrant, Crédit agricole, 1999.
  • Francières et l’abbé Le Peredic, de Michel Varoqueaux et Joël Hiquebrant, GÉMOB (Groupe d’Étude des Monuments et Œuvres d’Art de l’Oise et du Beauvaisis), bulletin n° 105-106 (2001) ; présentation de l’ouvrage : cliquer ici.
  • Manuscrits et dessins aquarellés de Jean Antoine Léré ; vers 1820 ; bibliothèque Saint-Corneille de Compiègne, cote VDC/XXIV-16.
SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION