Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de la CCPE (Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées).

Cartes postales (milieu et début du XXe siècle).

Située à une douzaine de kilomètres à l’ouest de Compiègne, cette commune rurale d’environ 700 habitants a une superficie de 905 hectares (dont 80% de terres agricoles).
Elle est traversée par la RN31 (axe transversal de Rouen à Reims) ainsi que par la RD1017 (l’ancienne RN17, autrefois nommée route de Flandre, de Paris à Lille), et est proche d’une sortie de l’autoroute A1.
Moyvillers est un lieu d’habitat très ancien sur lequel ont été trouvés des silex du Néolithique et des vestiges d’époque romaine qui laissent supposer un site antique conséquent. Au Moyen-Âge, le village est plus important que la commune voisine d’Estrées-Saint-Denis.
Vers 640, Clovis II et sa mère Nantilde, veuve de Dagobert, donnent le village à l’abbaye de Saint-Denis, qui en restera le seigneur dominant jusqu’à la Révolution ; une ancienne ferme, dite « l’Abbaye », rappelle encore de nos jours cette longue présence.
Avant la Révolution, Moyvillers dépendait, du point de vue religieux, du doyenné de Ressons (diocèse de Beauvais), et faisait partie du bailliage de Senlis, de la généralité de Soissons et de l’élection de Clermont… Depuis 1802, la commune appartient au canton d’Estrées-Saint-Denis.
[ RD, d’après diverses sources ]

Site Internet de la mairie

Deux pages : “Histoire du village” et “Historique des noms de rue“.
On peut aussi consulter la page du site de la CCPE consacrée à Moyvillers.

Document présent ailleurs sur le site “Histoire de Compiègne”

Extrait de l’épigraphie du canton d’Estrées-Saint-Denis, du chanoine Morel, Société historique de Compiègne, bulletin n° 16, 1914.

La Revue du pays d’Estrées

Cette revue est éditée depuis janvier 2002 par l’Association des Deux Montagnes, basée à Grandfresnoy. Parmi ses nombreux articles, mais aussi au sein des diverses brochures également éditées par l’association, on peut trouver des textes concernant la commune.
Pour accéder au site de l’association, dénommé “Mémoires des Pays d’Oise”, cliquer ici.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à la commune peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est souvent difficile de s’y retrouver parmi les résultats qui s’affichent. Voici les liens vers quelques documents intéressants :
– Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, d’Émile Coët, 1883 (pages 115 et 116).
– Essai historique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de J.E. Mermet, 1907 (pages 245 et 246).

Autres documents numérisés

– Extrait du Précis statistique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de Louis Graves, 1832 (p. 56 et 57).
– Album de Daniel Debeaume (cartes postales, photos, et divers documents anciens) : cliquer ici.
– Église Saint-Martin (site “Églises de l’Oise”) : cliquer ici.

Autres documents non numérisés

Manuscrits et dessins aquarellés de Jean Antoine Léré ; vers 1820 ; bibliothèque Saint-Corneille de Compiègne, cote VDC/XXIV-16.

SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION