Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de la CCPE (Communauté de Communes de la Plaine d’Estrées).

Cartes postales (début et milieu du XXe siècle).

Rivecourt, située près de l’Oise à une douzaine de kilomètres en aval de Compiègne, est une petite commune d’environ 630 habitants et de superficie 387 hectares (dont la moitié de terres agricoles). Elle est traversée par la voie ferrée Paris-Maubeuge.
Un prieuré y fut fondé au VIIe siècle, à la suite d’un don du roi à l’abbaye de Fontenelle / Saint-Wandrille (Seine-Maritime), et fut sécularisé en 1596. L’église actuelle aurait été construite dans les années 1510 à 1530.
Rivecourt a appartenu aux seigneurs de Pierrefonds au Xe siècle puis à ceux du Fayel. Le château, reconstruit en 1625, commandait le passage de la rivière par un gué.
Rivecourt a vu naître, vers 1330, Georges Ijlopon, dit le Grand Ferré (ou Ferret), un paysan doté d’une force hors du commun, qui participa au soulèvement de 1358 dénommé Grande jacquerie, lors de la guerre de Cent Ans ; il s’illustra notamment, en 1359, dans la défense du château-fort de Longueil-Sainte-Marie, convoité par les Anglais, et décéda peu après d’une pneumonie, chez lui à Rivecourt.
Avant la Révolution, Rivecourt faisait partie du bailliage du Valois et de l’élection de Compiègne. En 1793, la commune fait partie du canton du Meux, puis, en 1801, de celui de Grand-Fresnoy, et enfin, depuis 1802, de celui d’Estrées-Saint-Denis.
[ RD, d’après diverses sources ]

Site Internet de la CCPE

Cliquer sur cette ligne pour accéder à une page consacrée à Rivecourt.

Documents présents ailleurs sur le site “Histoire de Compiègne”

Cliquer ici. Outre la présente page, on y trouve divers articles, notamment sur le Grand Ferré.

La Revue du pays d’Estrées

Cette revue est éditée depuis janvier 2002 par l’Association des Deux Montagnes, basée à Grandfresnoy. Parmi ses nombreux articles, mais aussi au sein des diverses brochures également éditées par l’association, on trouve des textes concernant la commune : par exemple :
– des articles sur le Grand Ferré, dans les n° 15 et 16 de juillet et octobre 2005, le n° 47 de juillet 2013, et le n° 57 de janvier 2016 ;
– une liste des morts pour la France en 1914-1918, dans le n° 37 de janvier 2011 ;
– des articles intitulés “En passant par Rivecourt” et “Rivecourt en 1900”, dans le n° 47 de juillet 2013 ;
– un article sur les cordonniers à Rivecourt et au Meux, dans le n° 50 d’avril 2014 ;
– un texte sur la culture des oignons, dans le n° 62 d’avril 2017 ;
– un article sur le chemin de fer à Rivecourt jusqu’en 1914, dans le n° 66 d’avril 2018 ;
– “La ronde des fermes à Rivecourt avant la guerre de 1914”, dans le n° 68 d’octobre 2018.

Pour accéder au site de l’association, dénommé “Mémoires des Pays d’Oise”, cliquer ici.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à la commune peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est souvent difficile de s’y retrouver parmi les résultats qui s’affichent. Voici les liens vers quelques documents intéressants :
Compiègne et ses environs, de Léon Ewig, 1860 (pages 303 à 306).
– Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, d’Émile Coët, 1883 (pages 120 à 123).
– Essai historique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de J.E. Mermet, 1907 (pages 261 à 263).
– On trouve aussi deux vieilles photos de l’église de Rivecourt dans un album sur le chemin de fer du Nord, de E.Baldus, 1865 (feuillets 69 et 70).

Autres documents numérisés

– Extrait du Précis statistique sur le canton d’Estrées-Saint-Denis, de Louis Graves, 1832 (p. 60-62).
– Album de Daniel Debeaume (cartes postales, photos, et divers documents anciens) : cliquer ici.
– Église Saint-Wandrille (site “Églises de l’Oise”) : cliquer ici.
– Église Saint-Wandrille (site Wikipédia) : cliquer ici.

Autres documents non numérisés

Manuscrits et dessins aquarellés de Jean Antoine Léré ; vers 1820 ; bibliothèque Saint-Corneille de Compiègne, cote VDC/XXIV-16.

SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION