Skip to content Skip to footer
photo Schryve

L’archiduchesse Marie-Louise, petite nièce de la reine Marie-Antoinette, fut le gage de la paix que Napoléon imposa à l’Autriche après sa victoire de Wagram (1809). Le mariage fut célébré à Paris le 2 avril 1810 mais, dès le 27 mars, l’empereur enleva sa future épouse lors de son passage au relais de Courcelles, sur la route de Reims. Le soir même, dans la Galerie de bal du château, des jeunes filles de Compiègne présentèrent des fleurs à Marie-Louise et Adèle Pottier, nièce du maire d’alors, Monsieur de Lancry, débita un compliment.

Retour à la liste

SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2021. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION