Skip to content Skip to footer
Présentation rapide de la commune

Commune de l’ARCBA (Agglomération de la Région de Compiègne et de la Basse Automne).

Le « Clos de l’Aronde » (actuelle mairie).

Cette commune limitrophe de Compiègne est située au pied d’une colline culminant à 155 m d’altitude, le mont Ganelon. Une paisible rivière, l’Aronde, traverse Clairoix, et le confluent de l’Oise et de l’Aisne en est à la limite. La ligne de chemin de fer Paris-Maubeuge, et deux axes routiers, la nationale 31 et l’ex-nationale 32, bordent la bourgade.
Historiquement, le mont Ganelon a toujours eu une grande importance pour Clairoix, qui a exploité ses terres, ses sources, ses vignes, ses carrières, ses bois, etc. ; et c’est sans doute la position stratégique de cette butte, près d’un confluent, qui est à l’origine de la création du village.
L’Aronde, quant à elle, a longtemps fait tourner cinq moulins à eau, associés à d’importantes bâtisses devenues petit à petit, au XXe siècle, de belles propriétés privées.
Parmi les autres édifices remarquables de Clairoix, on peut citer l’église, les villas Sibien et de Comminges, et le Clos de l’Aronde, l’actuelle mairie, qui a hébergé quelques familles illustres comme celles d’Hervé de Tocqueville, de Joseph Pinchon (dessinateur de Bécassine), ou de Louis Duval-Arnould.
Jusqu’à ces dernières décennies, Clairoix a été une commune essentiellement rurale. À part des minoteries et des tuileries-briqueteries, peu d’entreprises de production s’y sont implantées avant le XXe siècle. Le site industriel le plus important de la commune fut l’usine de pneumatiques Englebert-Uniroyal-Continental, qui faisait suite à une éphémère filature de soie artificielle, et qui a cessé ses activités en 2009.
Actuellement, le village a surtout une vocation résidentielle, et bénéficie à la fois de la proximité de la ville de Compiègne, d’un accès facile à différents axes routiers, d’un environnement naturel agréable, d’équipements de qualité, et d’une vie communale et associative dynamique.
Rémi Duvert

Site Internet de la mairie de Clairoix

Une rubrique de ce site présente les principales publications liées à l’histoire locale, ainsi qu’un album de cartes postales anciennes, des documents de synthèse, etc. Cliquer ici pour y accéder.

Documents présents ailleurs sur le site « Histoire de Compiègne »

En cliquant ici, vous accédez aux résultats du moteur de recherche ; vous trouverez bien sûr la présente page, mais aussi des liens vers d’autres articles et pages qui ont un lien avec Clairoix.

Archives départementales de l’Oise

Un certain nombre d’archives sont consultables sur Internet (cliquer ici) : état civil, recensements, registres matricules, cartes et plans, etc.

BNF (Bibliothèque Nationale de France)

La BNF a mis en ligne, dans sa base dénommée Gallica, de très nombreux documents ; ceux relatifs à Clairoix peuvent être listés via le moteur de recherche, mais il est souvent difficile de s’y retrouver parmi les résultats qui s’affichent. À titre d’exemples, voici les liens vers quelques documents :
– Extrait de la Notice historique et statistique sur les communes de l’arrondissement de Compiègne, d’Émile Coët ; 1883 (voir pages 41 à 44).
– Le Mont Ganelon, de Jules Troubat ; 1885.
– Le Major Otenin et Compiègne en 1914, d’Edmond Caillette de l’Hervilliers ; 1886.

Autres documents

– Albums de Daniel Debeaume (cartes postales, photos, et divers documents anciens) : cliquer ici pour accéder au site. On y trouve (en février 2022) 6 albums ; pour les trouver, une fois sur le site, activer la zone de recherche (taper Ctrl+F), y saisir « Clairoix », et taper sur la touche Entrée du clavier ; les intitulés des albums sont sur la colonne de droite.
– Église Saint-Étienne : article consistant dans Wikipédia (cliquer ici), ou site « Églises de l’Oise » (cliquer ici).

Éléments bibliographiques

En cliquant ici, on accède à une liste des principaux écrits concernant Clairoix : ouvrages, articles, bulletins, documents d’archives…

SOCIÉTÉ HISTORIQUE DE COMPIÈGNE © 2022. TOUS DROITS RÉSERVÉS • UNE RÉALISATION